« I’ve got you in cider my head » – Box Février 2020

par | 16/02/20 | La box du mois

 Déclarons notre flamme

COLLECTION GOT YOU IN CIDER MY HEAD

Février est décidément le mois de l’amour. C’est le mois de la Saint Valentin mais aussi le début de la naissance des cuvées de l’année.

Et toute la profession déclare sa flamme à ce « vin d’arbre » (poésie Dominique Hutin) : Tour de Fruit, CidrExpo… les salons s’enchaînent et les rencontres n’en sont que plus belles. 

Passionnés et passionnants, découvrez les cidres de Février

01

La Ferme de L’Yonnière 

Le poiré Domfront est un petit trésor venu des confins de la Normandie, de la Bretagne et du Maine, devenu une AOC en 2002. A la fois rond et typé, du fait de la variété de poire «Plant de Blanc», ce produit rare joue sur un équilibre sucré acidité relevé par une pointe d’astringence.
Ici, la cuvée de Jérôme Forget révèle une robe or-claire à la bulle fine et généreuse. Son nez ouvert est franc et floral. En bouche, c’est nerveux, vivant, beau.

02

La Ferme du Port Coustic

Mathieu le Saux et Noémie Vallélian vivent au coeur de l’île de Groix, un bijou insulaire du Morbihan. C’est ici, face à l’océan, qu’ils ont décidé d’installeur leur projet de polyculture : du vin, du cidre et du maraîchage. Pour leur cidre, le couple glâne ces pommes aux quatres coins de la Bretagne. Comme avec la cuvée Elpom John, assemblée entre amis pour raconter l’histoire des vergers de la région. Un cidre vif, tannique, onctueux.

03

Maison Hérout  

Amour, c’est une déclaration au Cotentin, à sa nature et son terroir. Fondée en 1946 à Auvers, la maison Hérout incarne l’excellence cidricole du massif armoricain.
La cuvée s’ouvre sur une robe jaune orangée à l’effervescence fine. Au nez, nous découvrons des arômes subtils de cuir, de foin, de beurre et d’herbes séchées. En
bouche, l’amertume s’exprime, soutenue par une acidité discrète, lui procurant un bel équilibre.

04

Les Bulles Ardennaises

A Lalobbe, au pays des Crêtes Préardennaises, la famille Capitaine est connue comme le loup blanc. Alors que le terroir cidricole de son enfance s’étiolait, Etienne, le père, s’est lancé dans la production de cidre. La cuvée le Joyeux, illustre l’historique savoir-faire cidricole de la ville de Lalobbe. Derrière cette robe brillante aux reflets orange se cache un cidre rustique au nez de paille et de foin. En bouche, le fruit vient nous enrober le palais.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *